S.H.S.D.S.

Références des images

Dictionnaire des noms de rues de Niort. Tome 1 par Henri Clouzot et Alphonse Farault, 1931. Tome 2 sous la direction de Daniel Courant, 2006. Geste éditions 2006
Dictionnaire des noms de rues de Niort. Tome 1 par Henri Clouzot et Alphonse Farault, 1931. Tome 2 sous la direction de Daniel Courant, 2006. Geste éditions 2006
S.H.S.D.S.Bulletin Quatrième série numéro 9 illustration de couverture : Epithaphe de Louise Brelay (Cliché Bruno Beborde)
S.H.S.D.S.Bulletin Quatrième série numéro 9 illustration de couverture : Epithaphe de Louise Brelay (Cliché Bruno Beborde)
S.H.S.D.S.Bulletin Quatrième série numéro 10 illutration de couverture : Coulonge-sur-L'autize, Villa Saint-André (Cliché Alexandre Paléologue)
S.H.S.D.S.Bulletin Quatrième série numéro 10 illutration de couverture : Coulonge-sur-L'autize, Villa Saint-André (Cliché Alexandre Paléologue)
Saint-Marc-la-Lande : abbatiale de la commanderie des Antonins (cliché Laurent Forestier)

Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres
la promotion de l'histoire et du patrimoine

  • Publications
  • Tirés à part
  • Numérisation
  • Etudes
  • Ouvrages

Bulletins et Mémoires de la Société publiés depuis 2006

Après l’Index Général des Bulletins et MémoiresAccès à l'index de la Société publié en 2008 (Bulletin, Troisième série, Tome XII, 2008), vous trouvez sur cette page les sommaires de l’ensemble des Bulletins et Mémoires édités depuis.

La saga des Chaigneau 1563-1914 Etudes Saint-Maixentaises Memoire La saga des Chaigneau 1563-1914 Etudes Saint-Maixentaises

Comment en 1588 Jonas Chaigneau, jeune pasteur formé à l’Académie de Genève, s’implantant à Saint-Maixent, aurait-il pu imaginer donner une lignée qui contrôla la ville jusqu’en 1914 ?

À la révocation de l’Édit de Nantes, la famille convertie se scinda en deux branches : l’une d’officiers civils administra la ville jusqu’à la Révolution française, l’autre de fermiers généraux de seigneuries fonda la fortune foncière des Chaigneau, notamment sur Azay-le-Brûlé. En 1791, la réunion des deux branches permit l’intégration dans le monde des notables pour un long XIXe siècle.

Mais que d’individualités au sein de cette famille pour justifier le terme de « saga » ! Jonas, haute conscience du protestantisme français, Pierre Louis, maire et initiateur au XVIIIe siècle de la révolution urbanistique de la ville, Antoine Louis François, véritable « brasseur d’affaires », Amand, négociant international à la vie digne d’un roman, Pierre Antoine, bienfaiteur millionnaire de la cité, Marie Anne, Rose Rosalie, femmes dominantes, Louise Antoinette, Zélia, Zoé, aux destins amoureux tragiques, Marie Félicie et Françoise, attaquant en justice leurs époux abusifs, ou encore Élodie, riche héritière, contribuant par ses bienfaits à l’implantation de l’École militaire à Saint-Maixent, dont trois jeunes officiers avaient ravi les dernières représentantes de la lignée.

SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°15 Bulletin, Quatrième série, n°15
Sommaire
  • Bruno Kissoun : François Félix HUREL, ingénieur des Ponts et Chaussées. Les premières années de formation d’un ingénieur créole dans le Marais poitevin 1816 – 1818.
  • Muriel Bonnaud : Un crime passionnel en Bressuirais au XVe Siècle.
  • Didier Poncet : Hypothèses sur la provenance des matériaux de construction de la Pierre Levée du Grand Gât (Moutiers-sous-Argenton), un dolmen du Bocage bressuirais.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°14 Bulletin, Quatrième série, n°14
Sommaire
  • Jean-Paul Bailleul : Réflexions sur les deniers au type METVILLO attribués à Charles le Chauve et Pépin II d’Aquitaine portant au droit une légende courte.
  • Gwénaël Murphy : Les comités de surveillance révolutionnaire dans les Deux-Sèvres (1793-1795).
  • Claude Guicheteau : La famille Dard-Thénadey.
  • Jean-Pierre Camuzard : La mer à Niort durant la période romaine ou les huitres et les savants. A la mémoire de Joël Olivier.
  • Erick Surget : Gaston Chérau et Jacques Renaud une correspondance littéraire inédite en marge de la Galerie Poitevine.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°13 Bulletin, Quatrième série, n°13
Sommaire
  • Michel Montoux : La Société populaire de Niort en l’an II et son attitude après Thermidor.
  • Pierre Magnan : L’autre René Gaillard.
  • Laurent Delenne : Récit de la vie d’un paysant-soldat de Saint-Gelais de 1849 à 1874.
  • Armelle Dutruc : Jacques Fouchier (1913-1994), itinéraire d’un homme politique.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°12 Bulletin, Quatrième série, n°12
Sommaire
  • Première époque, de l’origine à 1953.
  • Deuxième époque, de 1953 à 1983.
  • Troisième époque, de 1984 à 2002.
  • Quatrième époque, de 2002 à 2013.
  • Le quartier « Gambetta »
  • Bibliographie et sources.
  • Vie de la Société.

Auteur : La Nouvelle République 4 février 2015

Une photo parue dans la NR du 18 avril 1991 : la démolition du site Ramo est déjà très avancée. A l'arrière-plan, l'église Saint-Étienne. Il ne reste plus aucune trace de ce passé industriel dans le quartier de la rue Gambetta.

Ex-salarié, Claude Guicheteau a retracé l’histoire de cette entreprise qui vendait sur les cinq continents et qui a marqué la vie de tout un quartier.

C'est l'histoire d'un industriel niortais dont les machines étaient connues au Japon comme en Inde. Un industriel qui jusque dans les années 1980, entre la rue Gambetta et la Sèvre, a marqué la vie de tout un quartier. Un homme, Claude Guicheteau, a été aux premières loges de cette histoire.

Salarié de la Ramo durant trois décennies (entre 1977 et 2008), un temps secrétaire du comité d'entreprise, il retrace cette aventure économique dans le dernier bulletin de la société historique et scientifique des Deux-Sèvres : « Une histoire typique de l'industrie de la machine-outil française, faite d'incompréhensions, de guerres, de délaissements, d'enthousiasme, de sursauts et finalement de disparition.»

Le banquet de la Saint-Éloi

« Je suis quelqu'un qui aime beaucoup garder les documents d'époque », sourit-il. Il a revu d'anciens collègues, rencontré des témoins ou leurs descendants, épluché les archives publiques et privées. Le résultat : près d'un siècle résumé en 274 pages d'analyses, de chronologies, de photos.

Toute une vie ressurgit. Comme ces banquets annuels pour la Saint-Éloi, patron des mécaniciens, qui réunissaient tout le personnel au restaurant « La Belle Étoile » dans l'ambiance bonne enfant et paternaliste de l'époque.

Au menu de 1953, langoustines mayonnaise, pâté maison, matelote d'anguilles, poulet sauté, gigot d'agneau, baba au rhum, café-cognac...

La guerre Iran-Irak

Les machines-outils fabriquées par la Ramo ont été exposées à la foire internationale d'Osaka au Japon en 1962. L'industriel a exporté au Mexique et lors de la guerre Iran-Irak en 1982-1983, elle a fourni aux fabricants de munitions les machines qui usinaient les culots de douille. « Entre 1952 et 1983, les tours Ramo ont été présentés dans 160 foires-expositions dans le monde. Les tours ont été livrés dans 84 pays sur les cinq continents », rappelle Claude Guicheteau.

" Il n'y avait plus de politique d'investissement "

Et puis, c'est la chute. Un premier dépôt de bilan en 1983. « Depuis de nombreuses années, il n'y avait plus de politique d'investissement. Le parc machine avait une moyenne d'âge de 17 ans. Son obsolescence est une des raisons majeures du dépôt de bilan », analysent alors les repreneurs. S'ensuit une série de reprises et de rechutes mais au final, la Ramo ne s'en remettra jamais, jusqu'à la liquidation de 2002, une activité se prolongeant à Fontenay-le-Comte jusqu'en 2009.

Entremps, le site historique de la rue Gelin a été vendu. Sur les terrains, des promoteurs ont bâti la résidence de la Mégisserie et la résidence du Bocage Saint-Jean. Sans qu'aucune trace laisse aujourd'hui imaginer dans ce quartier de petites maisons, à deux pas de l'église Saint-Étienne et du Moulin du Roc, qu'il y a 30 ans tournait une usine.

Dates clés

  • 1912. Création de la société Guillet et Deruaz dans les Ardennes.
  • 1917. L'entreprise devient la SAOCM, société ardennaise d'outillage et de constructions mécaniques.
  • 1938. Pour se mettre à l'abri d'un éventuel conflit avec l'Allemagne, la SAOCM se délocalise à Niort.
  • 1953. Jules Jeanneret devient PDG. Il le restera jusqu'en 1973. La SAOCM devient la Ramo (Réalisation d'appareils et de machines-outils).
  • 1964. L'effectif dépasse les 200 salariés.
  • 26 avril 1983. Dépôt de bilan. 200 personnes sont licenciées à Niort et 14 à Paris.
  • 1984. Reprise de l'activité et création de la Société Nouvelle Ramo.
  • Août 1987. Vente des terrains occupés par l'usine dans le quartier Gambetta.
  • Avril 1991. L'usine est rasée. La SN Ramo est installée à Mendes-France.
  • 1992-2002. Plusieurs dépôts de bilan et reprises se succèdent. Liquidation judiciaire en 2002 de la société Ramo Industrie.
  • 2008-2009. Une activité se poursuit à Fontenay-le-Comte (sud-Vendée).
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°11 Bulletin, Quatrième série, n°11
Sommaire
  • Michel Montoux : La Société des Amis de la Constitution de Niort.
  • Michel Montoux : Un notable deux-sèvrien : François-Auguste Chauvin–Hersant (1756-1836).
  • Philippe Landreau : Eugène Mouton, magistrat. Alias Mérinos écrivain-voyageur.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°10 Bulletin, Quatrième série, n°10
Sommaire
  • Erick Surge : Michel Philippe (1926-2013).
  • Didier Poncet : L’abbatiale Saint-Laon (Thomas) choix et mise en œuvre de la pierre lors de la campagne de travaux du XVe siècl
  • Daniel Courant : Jacques Jallet (1732-1791) : un curé révolutionnaire
  • Daniel Boudu et Jacques Carrio-Altmeyer : Les marais mouillés dits « de Benet » ou les faux-semblants d’une « propriété commune. »
  • Patrick Chatelin : Centenaire de la Société melloise d’HLM
  • Alexandre Paléologue : L’art nouveau en Seux-Sèvres.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°9 Bulletin, Quatrième série, n°9
Sommaire
  • Céline Trézéguet et Claudine Allag : Tombes du cimetière de Saint-André : vie d’une paroisse
  • Gwénaël Murphy : Justice et séparation conjugales.
  • Guillaume Porchet : Le marais de Bessines.
  • Daniel Bourdu : Vivre au début du XXe siècle de l’agriculture en Marais mouillé.
  • François Chevallereau : Vitraux et mosaïques d’art de Carl Mauméjean.
  • Alexandre Paléologue : L’art nouveau en Seux-Sèvres
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°8 Bulletin, Quatrième série, n°8
Sommaire
  • Eric Braun : Pierre Poupot, pasteur Pamproux 1798 – Poitiers 1863
  • Claude Guichetea : Autour de Pierre Galland, Chercheur.
  • Sylvie Dubuc : Bilan d’activité des archives municipales de Niort pour l’année 2011.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°7 Bulletin, Quatrième série, n°7
Sommaire
  • Marie-Madeleine Pouzet-Géri : Le vitrail religieux en Deux-Sèvres au du Concordat à la loi de séparation des Eglises et de l’Etat – Etat de la question.
  • Benoît Garros : Le Cloître de l’Abbaye de Saint-Jouin de Marnes.
  • Philippe LandraulGabriel-Jules Delarue (dit Strada) Il fatto è strada, verita, vita... Ce rimeur monstrueusement fécond mais archiprosaïque.
  • Guillaume Porche : L’incendie des Archives des Deux-Sèvres en 1805.
  • Michel Montoux : Sur les pas d’un auteur méconnu, Gabrielle Réval (1869-1938)
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°6 Bulletin, Quatrième série, n°6
Recherches dans l'ombre et la lumière ; Les cadrans solaire en Deux-Sèvres et quelques objets exotiques
Sommaire
  • Avant-propos
  • Les cadrans solaires, définition
  • A l’origine de l’inventaire : la SAF.
  • La recherche en Deux-Sèvres.
  • Les cadrans « de série.
  • Les cadrans solaires, origines et disparition.
  • Inventaire.
  • Construire un cadran.
  • Sources.
  • Actes de la société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°5 Bulletin, Quatrième série, n°5
Sommaire
  • Erick Surget : Hélène Brethé.
  • Gwénaël Murphy : Une croyance populaire au XVIIIème siècle : Le culte de Saint Fort à Tourtenay.
  • Michel Montoux : Le demi-siècle coulongeois de Sylvestre Ecuyer (1810-1862).
  • Vincent Mannic : Entre tradition et modernité, les halles dites « Baltard » de Niort.
  • Armelle Dutruc : L’imprimerie Chiron ou le socialisme typographique (1879-1966).
  • Vie de la société
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°4 Bulletin, Quatrième série, n°4
Bicentenaire de la mort de Jacques de Liniers 1810 – 2010. Une vie entre deux Mondes : Jacques de Liniers, Vice-Roi du Rio de la Plata et la naissance de l’Argentine 1788 – 1810. Journée d’étude. Samedi 28 août 2010 – Niort
Sommaire
  • INTERVENTIONS
    • Allocution du Général Millet Président de l’Association « Mémoire Jacques de Liniers. »
    • Allocution de M. Duforestel représentant Madame la Présidente du Conseil Régional et Madame la Députée-Maire de Niort.
    • Allocution d’Enriqué Liniers représentant de la Marine espagnole.
    • Allocution de l’attachée de l’Ambassadeur de la République Argentine en France.
    • Allocution de M. Jean-Jacques Boyer, Secrétaire Général de la Préfecture des Deux-Sèvres.
  • TEXTES DES CONFERENCES
    • Michel de Lanoy : Une vie entre deux mondes : Jacques de Liniers, Vice-Roi du Rio de la Plata et la naissance de l’Argentine ( 1788 – 1810).
    • Colonel Gaëtan de Raucourt : Etat des sources et biographie de Jacques de Liniers.
    • Michel Vergé-Franceshi : Jacques de Liniers, une figure de marin à l’étonnant destin.
    • Philippe Bonnichon : Implications française au Rio de La Plata de Louis XV à Napoléon
    • Michèle Battesti : Les batailles de La Plata : histoire militaire et histoire maritime
    • Marcos Estrada : Le contexte des relations internationales à la fin du 18ème siècle/ la présence britanique
    • Manuel Bustos Rodriguez : Les origines politiques et socio-économiques de l’Argentine (fin XVIIIe s. début XIXe s.)
    • Philippe Bonnichon : Conclusion des travaux
    • Jérôme Mille : Allocution de clôture de la journée d’études par le Général de Corps d’Armé
  • ACTES DE LA SOCIETE
    • Guy Fourré : Les ascendant et descendants de Jacques de Liniers Vice-Roi du Rio de La Plata.
    • Daniel Courant : Le buste en bronze de Jacques de Liniers, 1753 – 1810
    • vie de la société.
A corps perdu Pierre-Théophile Segretain architecte (1798-1864) Mémoire
Chantal Callais :A corps perdu Pierre-Théophile Segretain architecte (1798-1864)
Sommaire
  • Préface
  • Avant-propos
  • Introduction
  • Première Partie : La grandeur d’un homme ordinaire.
    • Pierre-Théophile Segretain (1798-1864). Une fil de notable en province.
    • La formation : ingénieur-architecte ou architecte-ingénieur ?
    • La vie culturelle et socioprofessionnelle d’un architecte à Niort.
  • Deuxième partie : Les vicissitudes de la fonction d’architecte départemental au XXE siècle.
    • Les Deux-Sèvres et Niort au XIXe siècle.
    • Segretain, architecte départemental : l’opportunité d’une carrière « nationale » en province
    • Les architectes départementaux en France.
    • Le Conseil général de bâtiments civils et les conseils locaux.
  • Troisième partie : L’aventure de monuments historiques.
    • Naissance et fonctionnement du service de monuments historiques.
    • Pierre-Théophile Segretain, architecte restaurateur.
  • Conclusion
  • Documents annexes
  • Liste des travaux

Formé à Paris chez Louis Bruyère après une année à Polytechnique, Segretain rejoint ses Deux-Sèvres natales, où il est nommé architecte du département à l'âge de 26 ans. Passionné par les nouveaux programmes d'équipements publics, il s'investit aussi avec enthousiasme dans les premières restaurations des monuments historiques avec la confiance totale de l'inspecteur général Mérimée, qui l'accorde avec parcimonie aux architectes qu'il rencontre en province et dont il dénonce souvent l'incompétence. Segretain mène parallèlement à ses missions de service public une carrière privée, pour les communes et les notables niortais avec lesquels il est en relation constante, et dont il fait partie. Nourri de la culture de service public que lui a transmise son maître, il défend l'idée de la création d'un corps hiérarchisé d'architectes de l'État à l'image de celui des ingénieurs des Ponts et Chaussées, qui ne verra jamais réellement le jour en dehors des domaines du patrimoine. La comparaison sur l'ensemble du territoire français des statuts des " architectes du gouvernement " en province permet d'identifier les variations et les points communs pendant le XIXe siècle entre les services départementaux des bâtiments civils, confiés aux Conseils généraux sous le contrôle de plus en plus lointain du pouvoir central.

SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°3 Bulletin, Quatrième série, n°3
Sommaire
  • Marche Arrière
  • Thierry Allard : Urbain Viguier, un peintre de référence du Poitou.
  • Nadine Gallas : A la lumière des Brillouin, Melle, berceau d’une famille d’illustres scientifique.
  • Rôle de la taille de Coulon collectée en 1789
  • Vie de la société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°2 Bulletin, Quatrième série, n°2
Sommaire
  • Brigitte Pipon : Les Archives départementales entre bilan 2008 et projets 2009.
  • Daniel Bourdu : Coulon, sa vie sociale et ses environs à travers les documents fiscaux royaux (1634-1789).
  • Daniel Bourdu : Annexe – Le rôle de Coulon de 1766.
  • Maurice Moinard : Coulon, 1904. L’enterrement religieux d’un libre-penseur.
  • Pascale Poisdon-Pouvreau : Le patrimoine industriel des Deux-Sèvres : un patrimoine méconnu.
  • Michel Montoux : Grandeur et décadence d’une activité industrielle : La production de chaux dans les Deux-Sèvres.>
  • Erick Surget : Nême sur le marbre… Une première approche littéraire d’un manuscrit Goncour
  • François Chevallereau : Un architecte niortais : François Chevallereau.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, numéro spécial : Les vitraux carmélitains du Carmel de Niort Bulletin, Quatrième série, numéro spécial
Les vitraux carmélitains du Carmel de Niort
SHSDS : Bulletin, Quatrième série, n°1 Bulletin, Quatrième série, n°1
Sommaire
  • A nos lecteurs.
  • Claude Chaillot : Jard- Panvilliers : Un bourgeois à la conquête du pouvoir.
  • Michel Montoux : Les écoles primaires dans le canton de Coulonges-sur-l’Autize avant Jules Ferry.
  • Charlotte Pon-Willemsen : Une entreprise niortaise méconnue Vidiani (1850- 1900).
  • Vie de la Société.
SHSDS : Memoire 2008 Memoire Le vagabond de la Grande guerre. Souvenirs de la guerre 1914-1918 de Charles de Berterèche de Menditte, officier d’infanerie
Sommaire
  • La mobilisation générale à Bordeaux : 2 au 6 août 1914.
  • Le déploiement en Lorraine : 7 au 19 août 1914
  • Le baptême du feu en Belgique : 20 au 24 août 1914
  • La retraite : 24 août au 6 septembre 1914
  • L’offensive de la Marne : 7 au 14 Septembre 191
  • Le mur de l’Aisne et les combats de Craonne : 14 au 24 septembre 1914
  • Le retrait du front : 24 septembre 1914 à novembre 1916
  • Affectation en Roumanie : novembre 1916
  • L’inspecteur des écoles militaires roumaines : janvier à août 1917
  • Au front avec le 8ème corps de l’armée russe : août-septembre 1917
  • La décomposition de la sixième armée russe : septembre 1917-mars 1918
  • Le retour en France de la Mission Berthelot : mars à mai 1918
  • Le début de la « Poursuite victorieuse » : juin au 8 novembre 1918
  • Le franchissement de la Meuse : 9 au 11 novembre 1918
  • Les lendemains de Vrigne-Meuse : 12 novembre au 19 décembre 1918
  • La campagne de Syrie : janvier 1919 à juillet 1920
  • Le temps du souvenir
  • Remerciements
  • Sources bibliographiques
  • Notes
SHSDS : Bulletin, Troisième série, n°11, deuxième semestre Bulletin, Troisème série, n°11, deuxième semestre
Sommaire
  • A nos lecteurs.
  • Alain Fauveau : Les armes d’honneur décernées aux officiers des paroisses de Gâtine (1814 - 1824).
  • Jacques Lucas : Charles Pascal Marie Piet Lataudrie, collectionneur-donateur au musée de Niort.
  • Claude Boissard : La chromolithographie.
  • Pierre Marsault : Les tramways départementaux des Deux-Sèvres (1897 - 1956).
  • Maria Cavaillès : Activité de la Conservation départementale des Antiquités et Objets d’Art en 2006.
  • Vie de la Société.
SHSDS : Bulletin, Troisième série, n°11, premier semestre Bulletin, Troisème série, n°11, premier semestre
Sommaire
  • Avant-propos
  • Jean-Marie Pouplain, 1932-2006
  • La Résistance en Deux-Sèvres
  • De la défaite à la victoire, de la Résistance à la Libération
  • Les réseaux belges en France
  • L’affaire Gibeault, Niort 1944
  • Louis Michaud
  • Marcel Albert, résistant déporté
  • Maurice Marteau
  • Huguette Bonneau
  • Les familles Fouchier et Nocquet
  • Le devoir de mémoire ou la dette de cœur
  • Face à l’histoire
  • Notes sur la politique antisémite
  • Sur les chemins de la honte
  • Les enfants cachés
  • Persécution et sauvetage
  • La pérennité du souvenir est un devoir d’histoire et de conscience

Les Tirés à part

Certaines études réalisées par les membres de la société portant sur un sujet original et important pour le Département, font l’objet d’une réédition particulière par la Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres.

SHSDS : Niort et sa Banlieue. Dictionnaire topographique et historique avec plan du XIe au XVIIIe siècle Mémoires 17e à 27e année (1921-1931)
Henri Clouzot et Alphonse Farault
Niort et sa Banlieue. Dictionnaire topographique et historique avec plan du XIe au XVIIIe siècle.
SHSDS : Notes sur un siècle de géographie physique du Centre-Ouest de la France Tiré à part Mémoire
Raymond Regrain
Notes sur un siècle de géographie physique du Centre-Ouest de la France
  • Introduction
  • Un survol de l'évolution de la géographie physique française
  • La géographie physique régionale : de la géomorphologie d'un seuil
    • Des géomorphologies régionales ou thématiques
    • Les années quatre-vingt
      • De nouvelles problématiques
      • Un essouflement
      • Une "vulgate" sur la géographie physique régionale ?
    • Etudes à faire sur ... ?
    • Bibliographie

20 pages : 5 euros.
SHSDS : Latinville Un peintre du XVIIIème siècle Un peintre inconnaissable Tiré à part Bulletin : Troisième série, Tome VI
Catherine Fayet
Latinville Un peintre du XVIIIème siècle Un peintre inconnaissable
  • Introduction
  • L'histoire d'une abbaye et ses histoires peintes
    • L'abbaye : de sa fondation au XVIIIème siècle
      • Un apercu historique
      • Le schisme d'Anaclet
      • La mort de Maried'Anjou à l'abbaye des Châtelliers
      • L'abbaye des Châteliers au XVIIIème siècle
    • La période révolutionnaire : que deviennent les toiles de Latinville ?
      • De nouveaux propriétaires à l'abbaye des Châtelliers
      • Bernard d'Agesci, un peinte niortais
      • Le catalogue des saisies révolutionnaires rédigé par Bernard d'Agesci
  • Latinville peintre d'histoire
    • Ses oeuvres
    • Le style de Latinville, peintre d'histoire
  • La carrière de Latinville, portraitiste
  • Conclusion
  • Annexes
  • Planches

60 pages : 5 euros.
SHSDS : Histoire admirable de la maladie prodigieuse de Pierre Creusé Tiré à part Supplément

Histoire admirable de la maladie prodigieuse de Pierre Creusé arrivée en la ville de Niort
ou
Histoire admirable et prodigieuse des tribulations et maux divers éprouvés par Pierre Creusé, natif de Niort, qui, en esprit fut transporté dans des lieux obscurs et ténébreux, assista au sabbat, descendit aux enfers, et fit plusieurs autres choses aussi merveilleuses que surnaturelles, en apparence.

Ce minutieux procès-verbal, enrichi des observations des médecins et des chirurgiens dépêchés sur place, avec en sus les pièces et le jugement exemplaire d'un procès en diffamation, marque en 1630 les débuts à Niort de Jean Bureau, le récent imprimeur des célèbres Mémoires de Philippe Duplessis-Mornay, le Pape des huguenots.

Le document est très étonnant et se situe parfaitement dans le contexte des grandes affaires de sorcellerie et de possession démoniaque qui agitèrent le royaume de France dans le cours du XVIIème siècle : le procès de Marthe Brossier, à Paris, en 1599, les bûchers du Labourd en 1608-1609, l'affaire Gaufridy, à Aix-en-Provence, en 1609-1611, Urbain Grandier, à Loudun, en Poitou de 1632 à 1634, Madeleine Bavent, à Louviers, de 1643 à 1647.

La possession du jeune Pierre Creusé, fils d'un honorable et riche marchand calviniste de Niort est triplement intéressante : son observation clinique est telle que les parapsychologues ou les médecins aliénistes, selon les opinions contemporaines sur ce sujet, auront à cœur de mettre ce cas dans leur dossier ; ensuite, le fait divers, de par son déroulement de janvier à avril 1628, permet de jeter un regard inédit sur la société niortaise de l'époque, avec sa forte minorité protestante prise dans l'étau royal du fameux siège de La Rochelle ; enfin, le plaidoyer de l'Avocat du Roi déboutant de sa plainte une victime par trop suspecte, constitue un bon exemple provincial de l'argutie juridique du temps et de la sagesse politique qu'il convenait alors de pratiquer, en un temps où le pouvoir avait la main lourde pour maintenir ou rétablir en France la paix civile et religieuse.


123 pages : 10 euros.
SHSDS : Marianne Clouzot Musicienne du silence Tiré à part Supplément
Collectif
Marianne Clouzot Musicienne du silence
Livre-calalogue de l'exposition organisée par la Bibliothèque municipale et la Conservation des Musées de Niort
  • François Bouchet Aimer Marianne
  • Marianne Clouzot Dans le miroir du temps
  • Eric Surget Marianne Clouzot ou la dernière métamorphose d'Eurydice
  • Catalogue raisonné
    • La galerie des pastels
    • La galerie Galleria
    • Une galerie pour demain
    • La jeune fille et la mort
    • Une musicienne du silence
  • Chronologie et bibliographie sommaire

130 pages : 10 euros.
SHSDS : Cent ans de laiteries coopératives en Deux-Sèvres Tiré à part Buletin : Troisième série, Tome III, Premier semestre 1995
Jean Soumagne
Cent ans de laiteries coopératives en Deux-Sèvres
  • Le contexte de l'essor coopértif
    • Les explications idéologiques
    • L'héritage des traditions d'entraide et de solidarité
    • L'explication économique
      • La crise phyllxérique
      • La reconversion économique
  • La contagion charentaise
    • A l'origine : Chaillé
    • Une rapide transmission aux départements voisins
    • L'essaimage en Deux-Sèvres
  • Une constante restructuration
    • L'évolution dans l'entre-deux-guerres
    • Les concentrations des années 60 et 70 et les investissements collectif
    • La coopération laitière dns un nouveau contexte économique
  • Bibliographie - Annexes

41 pages : 5 euros.
SHSDS : L'urbanisme à Niort au XVIIIème siècles Tiré à part Bulletin : Troisième série, Tome 3, n°1
Fabrice Bonnifait
L'urbanisme à Niort au XVIIIème siècle
  • Un urbanisme circonstancié et édilitaire
    • Les conditions de l'aménagement urbain
      • Une ville murée et ses faubourgs
      • Corps de ville et corps municipal
      • Une politique municipale étroitement liée à l'économie locale
    • Une municipalité et sa ville
      • L'Hôtel de ville
      • L'entetien des pavés
      • Les tombereaux
    • L'entretien des murs d'enceinte
      • Des préoccupations militaires et fiscales
      • Des murs et fossés à reconquérir
  • Un ouverture à la modernité
    • L'amélioration de la circulation urbaine
      • Esquisse d'une géographie des échanges urbains
      • L'eau, obstacle et adjuvant aux transformations de la cité
    • Un changement qualitatif, l'érosion de goulets d'étranglement
      • L'ouverture de la porte et du champ de foire de la Brèche
      • L'aménagement du réseau routier national
      • La destruction des halles
    • Vers un découpage de la ville en secteurs fonctionnalisés
      • L'établissement des places et promenades de la Brèche et de Saint-Gelais
      • La construction des casernes
      • Hôpitaux, prisons et cimetières
  • L'émergence d'une nouvelle réflexion sur la ville
    • Un timide urbanisme de sécurité et de salubrité
      • L'évacuation des eux usées
      • La modeste présence de l'éclairage public
      • Le souci public de lutter contre les incendies
    • Les prémices de l'urbanisme de l'histoire contemporaine
      • L'approvisionnement en eau
      • L'agrandissemnt des casernes
      • Le projet d'établissements plublics dans le fossé Nord du château
    • Des projets avortés ou resté lettre-morte
      • L'agrandisement de l'enceinte urbaine
      • L'aménagement du canal de la Sèvre jusqu'à Saint-Maixent
  • Conclusion
  • Annexes

70 pages : 5 euros.
SHSDS : Le vitrail à l'arbre de Jessé de l'église Notre-Dame à Niort Tiré à part Bulletin : Troisième série, Tome 3, Premier semestre
Jean Doray
Le vitrail à l'arbre de Jessé de l'église Notre-Dame à Niort
11 pages : 5 euros.
SHSDS : Coup d'œil historique, topographique et médical sur la ville de Niort et ses environs Tiré à part Suppément
Dr J.-L. Guillemeau
Coup d'œil historique, topographique et médical sur la ville de Niort et ses environs

Pour le IVème centenaire de l'imprimerie à Niort, ce petit livre, rarissime dans les bibliothèques, a été redonné au public, paré de sa double importance : il est en effet la première Histoire de Niort à avoir été publiée pour elle-même ; il en offre aussi une insolite promenade dans le temps de la Révolution. Sous ses deux aspects, le lecteur d'aujourd'hui appréciera la naïveté et le patriotisme républicain de son auteur, tout heureux par exemple de saluer l'installation récente dans sa ville natale de l'École centrale des Deux-Sèvres.

Jean-Louis Marie Guillemeau, alors jeune médecin militaire frais émoulu de la Faculté libérale de Montpellier, était né en 1766. Procureur de la commune en 1793, il avait conduit personnellement la débaptisation des noms de rues de Niort tout en contribuant, le 21 mars de cette même année, dans des circonstances héroïques, à sauver du massacre plusieurs prêtres et Vendéens enfermés au Donjon et que menaçait un régiment de volontaires montalbanais.

Le livre du bon et savant Dr Guillemeau, "topographique" et "médical" à la mode du XVIIIe siècle, présentait enfin à nos yeux un autre titre de curiosité : il est sorti des presses sans-culottes du citoyen Bujault, le futur avocat-laboureur et célèbre patriarche de Chaloue !


64 pages : 5 euros
SHSDS : Imprimer au pays des Deux-Sèvres Tiré à part Supplément
Eric Surget et Christian Gendron
Imprimer au pays des Deux-Sèvres - 1594
  • Il y a 400 ans ... L'imprimerie à Niort
    • Dans la plus vaste cohue du Royaume
    • Il y a 400 ans, l'imprimerie à Niort
    • Le masque et la plume
    • Les marchands-libraires de la Grande Rue Saint-Jean
    • Du labeur pour les imprimeurs du Roi...
  • Apreçus de l'ornementation architecturale de la Renaissance à Niort entre 1530 et 1580
    • Introduction
    • Le Pilori
    • L'église Notre-Dame
    • L'église Saint-André
    • L'art civil
    • D'estissac de Niort à Maillezais

56 pages : 5 euros.
SHSDS : L'hôpital-hospice de Niort durant la deuxième guerre mondiale (1939 à 1945) à travers les délibérations de sa commission administrative Tiré à part Bulletin : Troisième série, Tome II, Premier semestre 1994
Docteur Jean Burguet
L'hôpital-hospice de Niort durant la deuxième guerre mondiale (1939 à 1945) à travers les délibérations de sa commission administrative
  • Analyse des délibération 1939 - 1945
    • 1939
    • 1940
    • 1941
    • 1942
    • 1943
    • 1944
    • 1945
  • Synthèse : La continuité dans la rupture
    • Une affaire d'hommes...
    • L'argent, une préoccupation exclusive
    • L'administration hospitalière : un lieu de solidarité
    • Un thème obsédant : la relation Ville/Hôpital
    • Vie médicale et vie quotidienne
    • Des relations avec l'occupant
    • De la surmortalité hospitalière
    • Les vrais "ruptures" d'une paix retrouvée
  • Annexes

107 pages : 10 euros.
SHSDS : Henri Clouzot. Notes pour servir à l’histoire de l’imprimerie à Niort et dans les Deux-Sèvres Tiré à Part
Henri Clouzot
Notes pour servir à l’histoire de l’imprimerie à Niort et dans les Deux-Sèvres

A l'occasion du quatrième centenaire de l'installation de l'imprimerie à Niort, en 1994, la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres a entrepris de donner au public une édition revue et augmentée du livre d'Henri Clouzot publié en 1891 et suivi plus tard d'un supplément en 1905.

Fils du grand libraire-éditeur niortais Léon Clouzot, l'auteur en effet n'avait jamais cessé de poursuivre ses recherches dans le domaine alors en friche de la bibliographie provinciale ; il devait laisser en dépôt à la Bibliothèque publique de sa ville natale un exemplaire d'imprimerie couvert à chaque page de notes manuscrites et truffé à de nombreux endroits de documents (correspondances, dessins, copies d'actes) qui constituaient autant d'ajouts, de rectificatifs et de repentirs apportés à la première édition de l'ouvrage et de son supplément. Depuis, les travaux d'autres érudits, jusqu'aux récentes études d'Eugénie Droz et de Louis Desgraves, plaidaient en faveur d'une remise à jour, d'autant mieux que l'histoire des presses niortaises, des origines au milieu du XIXe siècle, paraît encore aujourd'hui d'une richesse insoupçonnée.

Ainsi concurrencèrent-elles, durant une trentaine d'années (1594-1628) les ateliers protestants de La Rochelle et de Saumur. Ce sont encore les premiers imprimeurs de Niort qui publièrent, souvent dans la clandestinité, les oeuvres de combat du grand poète-soldat Théodore-Agrippa d'Aubigné et les Mémoires de Philippe Duplessis-Mornay, le Pape des Huguenots. Par la suite, la chronique de l'imprimerie calviniste niortaise se confond dramatiquement avec celle du Moyen-Poitou en proie aux persécutions religieuses et aux trop célèbres dragonnades de l'intendant Marillac.

L'auteur, Henri Clouzot, né à Niort en 1865, fit avec ce premier livre une entrée remarquée dans le cercle des savants érudits de son siècle. En 1903, il fonde avec Jacques Boulanger et Abel Lefranc la Société des Etudes rabelaisiennes ; de 1908 à 1920, il dirige la Bibliothèque Forney puis termine sa carrière à la tête du Musée Galliera à Paris, où il est devenu un critique d'art de réputation internationale, historien incontesté du Papier peint et de la Toile de Jouy. Il s'éteindra dans son appartement parisien le 27 septembre 1941 en ayant donné à la Bibliothèque de sa ville natale une partie importante de ses précieuses archives de travail.

L'éditeur, Eric Surget, diplômé de l'École Nationale Supérieure des Bibliothèques, dirige la Bibliothèque municipale de Niort depuis 1981. Ancien président de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres, il est aussi le président fondateur de l'Association des Amis d'Agrippa d'Aubigné.


305 pages : 15 euros.
  • Préface
  • Notes de l’éditeur
  • Avertissement
  • Table des abréviations
  • Origines
  • Thomas Portau
  • Barthélemi de la Lande
  • René Troismailles
  • Anthoine André
  • Jean Baillet
  • Jean Lambert, David du Terroir, Pierre Personne et autre sieur de la Quadrature
  • Jean Moussat
  • Les Bureau
  • François Rouhault
  • François Mathé
  • Joseph Lagrange
  • Les Faultré
  • Les Dessables
  • Les Desbordes
  • Les Elies
  • Affiches et Placards
  • Librairies et papeteries à Niort
  • a Révolution
  • Appendice : L’Imprimerie dans quelques villes des Deux-Sèvres
  • Liste chronologique des imprimeurs et libraires du département des Deux-Sèvres de 1789 à 1870
  • Table des noms des personnes et des lieux


SHSDS : Mines et mineurs de Saint-Laurs 1840 - 1916 - 1958 Tiré à part Bulletin : Troisème série, Tome I, Premier semestre
Michel Montoux
Mines et mineurs de Saint-Laurs 1840 - 1916 - 1958
  • Introduction
  • Le gisement
    • Les origines de l'exploitation
    • Le gisement
  • La mise en valeur
    • Le contexte économique initial
    • Les concessionnaires
  • La mine
    • Les puits
    • Le matériel
    • Le travail
  • La production et la commercialisation
    • L'importance de la production
    • Les produits
    • La commercialisation
    • Les prix
  • Les hommes
    • L'importance du personnel
    • L'origine géographique
    • Les emplois
    • La vie du mineur
    • Les salaires
    • Les organismes de secours
    • Maladies et accidents
    • La Sainte-Barbe
  • Organisation et luttes ouvrières
    • Classes laborieuses et classes dangereuses
    • La syndicalisation
    • Les grèves
  • L'impacte des mines sur la vie locale
    • La démographie
    • Les idées
  • Bibliographie

70 pages : 5 euros.
SHSDS : Les correspondants de Fontanes Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome XXIV, n°1, Premier trimestre
Fonds Rousselle
Les correspondants de Fontanes
  • 1. Billet émanant du Premier Consul
  • 2. Un billet de Lucien Bonaparte
  • 3. Trois lettres de Barthélémy
  • 4. Cinq lettres de Baudus
  • Etc...
  • 84. Troisième lettre de Fontanes

92 pages : 5 euros.
SHSDS : Eleonore Desmier d'Olbreuse 1639 - 1722 Tiré à part Bulletin : Deuxième série. Tome XXIII. N°1 Premier trimestre 1990
Guy Pillard, André Benoist, Pierre-Henri Mitard, Michael Guenter
Eleonore Desmier d'Olbreuse 1639 - 1722
  • Guy Pillard De l'histoire locale à l'histoire générale
  • André Benoist La famille d'Olbreuse et le protestantisme
    • Les attaches religieuses de la famille Desmier d'Olbreuse
    • La duchesse de Zell et les événements de France
    • Les d'Olbreuse de France et l'aide aux victimes des Dragonnades
    • La duchesse de Brunswick-Zell et les réfugiers protestants
  • Pierre-Henri Mitard Eléonore Desmier d'Olbreuse, la Grand-Mère de l'Europe
    • Les origines
    • La jeunesse
    • Georges-Guillaume
    • La conquète
    • L'élévation
    • La Cour de Celle
    • Sophie Dorothée
    • Les dernières années
    • L'image d'Eléonore
    • "La Grand'mère de l'Europe"
    • La médaille commémorative
  • Michael Guenter Notes sur la descendance princière d'Eléonore Desmier d'Olbreuse duchesse de Brunswich-Lunebourg-Celle

66 pages : 5 euros.
SHSDS : Louis Merle. Edition complétée par Georges Bobin. Préface de Georges Treille La formation térritoriale du Département des Deux-Sèvres Tiré à part
Louis Merle. Edition complétée par Georges Bobin. Préface de Georges Treille
La formation térritoriale du Département des Deux-Sèvres

Le nom du docteur Merle (1890-1973) n'évoque probablement plus maintenant chez nos lecteurs l'autorité qu'il manifestait auprès de ses contemporains. Aussi convient-il de rappeler non seulement ses qualités d'homme et ses dons d'administrateur, mais surtout ses talents d'érudit. A travers son activité multiforme, se manifesta toujours sa vocation d'historien.

Sa carrière médicale achevée, il revint vivre à Niort une retraite active. C'est là qu'il rassembla une quantité considérable de matériaux sur des sujets historiques les plus variés. Sa bibliographie ne compte pas moins de 334 numéros. Depuis l'archéologie jusqu'aux problèmes agraires en Gâtine, en passant par la biographie, il aborda tous les domaines.

Ses travaux de recherche n'empêchaient pas son activité publique. Retenons en particulier qu'il fut le rénovateur et le rédacteur en chef de la Revue du Bas-Poitou jusqu'à sa disparition en 1972, et qu'il présida pendant 27 ans aux destinées de la Société historique des Deux-Sèvres, tout en s'occupant des Amis du Théâtre de Niort...

La qualité de ses travaux lui attira de nombreux et fidèles lecteurs. Chacun s'accordait à vanter la clarté de sa pensée, la concision de sa phrase et la richesse de sa documentation. Il profita de nombreuses lectures, et il sut exploiter une masse considérable de pièces originales, extraites aussi bien des minutes notariales et des fonds seigneuriaux que des liasses des Archives départementales et nationales. Son chef-d'œuvre fut probablement "La formation territoriale du département des Deux-Sèvres" ; ce qui est dire que l'ouvrage méritait sa réédition : loin d'avoir vieilli, il reste fondamental.


338 pages : 15 euros.
  • Sommaire
  • Préface
  • Introduction
  • Le Poitou à la veille de la Révolution
    • Les divisions territoriales du Poitou en 1789
    • Le vœu des populations en 1789
  • L’œuvre de la constituante
    • La division du Poitou en trois départements
    • Délimitation du département intermédiaire du Poitou
    • Le département intermédiaire du Poitou
    • La grande querelle du chef-lieu. Premières escarmouches
    • La grande querelle du chef-lieu (suite). L’assemblée électorale de juin 1790
    • La grande querelle du chef-lieu (suite et fin). Niort l’emporte
    • Organisation administrative et ecclésiastique. Les districts. L’Evêché
    • Organisation judiciaire. Les tribunaux
    • Les mécontents
  • Modifications apportées à l’œuvre de la constituante
    • Les modifications de la constituante et de la législative
    • Les modifications de la Convention et du Directoire. Une nouvelle querelle du chef-lieu
    • L’avortement d’une grande réforme
    • La constitution de l’An VIII
    • Rectifications de frontières. Benet-Coulon ; Maulévriers-Les Echaubrognes
    • Ultimes rivalités et dernières retouches
    • Conclusions
  • Documents
    • Annexe I
    • Annexe II
    • Annexe III
    • Annexe IV
    • Index des noms cités
    • Bibliographie
  • 1938-1990
    • Aspects géographiques et administratifs
    • Organisation judiciaire
    • La vie du département avant la décentralisation
    • La vie du département depuis la décentralisation
    • La nécessaire déconcentration
SHSDS : La municipalité de Niort au début de la Révolution Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome XXI, n°1
Jean-Dominique Pierucci
La municipalité de Niort au début de la Révolution (août 1789 - 9 thermidor an II)
  • Introduction
  • La révolution municipale à Niort
    • L'été 1789 à Niort
    • Le comité de police
    • Le "conseil d'administration du Bien public"
  • Le personnel municipal de 1790 à 1794
    • Les municipalités niortaises de 1789 à 1794
    • Les menbres de la municipalité
  • La gestion municipale dans les premières années de la Révolution
    • Mise en place des nouvelles institutions et leur fonctionnement de 1790 à 1792
    • Niort face aux menaces de la contre-révolution
  • Le gouvernement révolutionnaire à Niort
    • Les autorités locales
    • La justice révotionnaire
    • Les subsistances
    • La participation des Niortais à l'effort de guerre
  • Une Révolution culturelle niortaise ?
    • De 1789 à 1792 : A la recherche d'un nouveau mode festif
    • 1793 - an II : Déchrstianisation et cultes révolutionnaires
  • Conclusion
  • Annexes
  • Bibliographie - Index des documents

165 pages : 10 euros.
SHSDS : Gaston Chérau de l'Académie Goncourt 1872 - 1937 Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome XX, n°3, Troisième trimestre
Collectif
Gaston Chérau de l'Académie Goncourt 1872 - 1937
  • 1937 - 1987 Hommage à Gaston Chérau, à l'occation du cinquantenaire de sa mort
  • Chronologie sommaire
  • Françoise Bertrand-Py Pour un portrait de Gaston Chérau
  • Jacques Foucher Gaston Chérau et Saint-Maixent
  • Eric Surget Au pays de Valentine Pacquault ou anthologie raisonnée de l'oeuvre de Gaston Chérau

135 pages : 10 euros.
SHSDS : Essai sur la mutualité niortaise Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome XX, n°4, Quatrième trimestre
Paul Tallonneau
Essai sur la mutualité niortaise
  • Préface de M. René Gaillard
  • Première Partie : La mutualité des personnes
    • Chapitre I. - Le XIXème siècle
      • 1. le cadre politique.
      • 2. la Société Philanthropique
      • 3. Le Journal de la Mutualité
      • 4. La Société des ouvriers
      • 5. La Société Saint-Crespin
      • 6. En attendant la charte
    • Chapitre II. - Le XXème siècle
      • 1. De la Charte à la Grande Guerre
      • En Attendant les Assurances sociale
      • La Mutualité face à la Sécurité sociale
  • Deuxième partie : La mutualité des biens
    • Chapitre I. - Les Grandes mutuelles niortaises
    • Chapitre II. - La caommunauté des leur destin
    • Chapitre III. - "Les Mutants de la planète Nuit"
    • Chapitre IV. - Economie sociale ou mutualité
  • Annexes - Bibliographie

précédé d'une étude de Michel Chaumet correspondant départemental de l'Institut d'Histoire du Temps Présent
La MAIF de 1934 à 1945
  • Les débuts de la M.A.A.I.F.
    • La naissance
    • La M.A.A.I.F. se cherche
    • L'essor
  • La M.A.A.I.F. face à la guerre
    • L'adaptation à l'état de guerre
    • La réduction de l'activité
    • La lente reprise de l'après-guerre

182 pages : 10 euros.
SHSDS : La forge de la Meilleraye à La Peyratte (Deux-Sèvres) Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome XIX, n°3, Troisième trimestre
Jean-François Belhoste Charlotte Pon-Willemsen
La forge de la Meilleraye à La Peyratte (Deux-Sèvres)
  • Introduction
  • Les intentions du maréchal de La Meilleraye
  • Débuts de la forge
  • La marche de la forge
  • Propriétaires, gestionnaires et ouvriers
  • La forge au XIXème siècle
  • Annexes

64 pages : 5 euros.
SHSDS : Ernest Pérochon Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome XVII, n°2-3, Troisième trimestre
Huguette Gelot - Paul Vernois
Ernest Pérochon Ecrivain des Deux-Sèvres
  • Le centenaire d'Ernest Péorochon (1885 - 1985)
  • Ernest Pérochon : L'homme et l'oeuvre
    • La vie d'Ernest Pérochon
    • Réflexion sur l'écrivain Pérochon. Pérochon, le paysan
    • Pérochon, poète et créateur
    • Pérochon, un homme un Sage
  • La place d'Ernest Pérochon dans le roman rustique

32 pages : 5 euros.
SHSDS : Un inspecteur des manufactures au XVIIIème siècle Pierre-Marcelin Fontanes (1719 - 1774) Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome XII, n°4, Quatrième trimestre
Guy Pillard
Un inspecteur des manufactures au XVIIIème siècle Pierre-Marcelin Fontanes (1719 - 1774)
  • Les origines de la famille Fontanes
  • Jean Fontanes inspecteur des manufactures
  • Pierre-Marcellin Fontanes inspecteur en Languedoc
  • Pierre-Marcellin Fontanes inspecteur en Poitou et Aunis
  • Les mémoires de Pierre-Marcellin Fontanes
  • Les états des foires
  • Les relations de l'inspecteur des manufactures
  • La vie privée à Niort
  • Pièces justificatives

157 pages : 10 euros.
SHSDS : Le docteur Louis Merle (1890 - 1973) Tiré à part Bulletin : Extrait
Collectif
Le docteur Louis Merle (1890 - 1973)
  • Emile Brethé Le docteur Merle (1890 - 1973)
  • Gabriel Debien Le docteur Merle historien poitevin
  • Emile Brethé Bibliographie des travaux du docteur Louis Merle
  • Index

46 pages : 5 euros.
SHSDS : Un bâtard d'illustre maison Hannibal de La Tremoïlle (1595 - 1670) Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome V, n°1 et 4
Jean-Dominique Pierucci
Un bâtard d'illustre maison Hannibal de La Tremoïlle (1595 - 1670)
  • Introduction
  • Bibliographie
  • Origine et junesse d'Hannibal de La Tremoïlle
  • Hannibal de La Tremoïlle, gouverneur de Taillebourg
  • Hannibal de la Tremoïlle et la Fronde
  • Hannibal intendant des La Tremoïlle
  • Les attaches bourgeoises d'Hannibal de La Tremoïlle
  • Fortune et train de vie d'Hannibal de La Tremoïlle
  • Pièces justificatives et tableaux généalogiques

80 pages : 5 euros.
SHSDS : Deux affaires d'empoisonnement dans les environs de Parthenay (1866 - 1868) Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome V, n°2-3, Troisième trimestre
Jacques Trivas
Deux affaires d'empoisonnement dans les environs de Parthenay (1866 - 1868)
  • Avant-propos
  • Introduction
  • Les quatre crimes de Martin Reau
  • Les procès de Martin Reau
  • L'intermède (décenbre 1866 - août 1867)
  • Le crime de la Meilleraye
  • L'affaire de la Meilleraye devant la cour d'assises
  • En quête de la vérité
    • Les silences d'une plaidoirie
    • Réabilitation d'un oublié
    • Le coupable épargné
  • Epilogue

181 pages : 10 euros.
SHSDS : La révolution de 1848 dans les Deux-Sèvres Tiré à part Bulletin : Tome 4, n° 2-3, 1971
Maurice Vinck
La révolution de 1848 dans les Deux-Sèvres
  • Introduction
  • Bibliographie
  • Première partie : Les débuts de la République ou l'ère des bons sentiments (février - avril 1848)
    • Les forces politiques à la veille de la révolution
    • L'installation de la République
    • Les élections d'avril 1848
  • Deuxième partie : Les premiers revers de la République bourgeoise (mai - décenbre 1848)
    • Les difficultés économiques et sociales
    • Les succès électoraux des conservateurs
    • Les élections à la présidence de la République
  • Troisème partie : La fin des illusions libérales (décembre 1848 - mai 1849)
    • L'effacement des modérés
    • La préparation des élections à l'assemblée législative
    • Les élections du 13 mai
  • Conclusion
  • Index

140 pages : 10 euros.
SHSDS : Jard-Panvillier Correspondant de l'Académie d'Arras Tiré à part Bulletin : Deuxième série, Tome III, Troisième trimestre
Léon-Noël Berthe
Jard-Panvillier Correspondant de l'Académie d'Arras
  • Préface
  • Introduction
  • Correspondance de Jard-Panvillier et de Dubois de Fosseux

116 pages : 10 euros.
SHSDS : Les cahiers d'Alphonse Garnier (1820 - 1831) Tiré à part
Pierre Massé
Les cahiers d'Alphonse Garnier (1820 - 1831)
  • Préface
  • Souces et bibliographie
  • Table des abréviations
  • introduction
  • Enfance et jeunesse
  • Parthenay (1820 - 1825)
    • La vie de société
    • Le substitut
    • La conspiration Berton
    • Le juge d'instruction Chasteau
  • Jonzac (1826 - 1830). Le magistrat
  • Jonzac (1826 - 1830). La vie politique
  • Retour à Parthenay (1830 - 1831)
  • Postface
  • Index

232 pages : 15 euros.
SHSDS : Histoire des Musées de Niort Tiré à part Bulletin : Premier trimestre
Jeanne Billy-Brossard
Histoire des Musées de Niort
  • Avant-propos
  • Le musée révolutionnaire
  • Origine des musées de Niort
  • De la fondation des musées à leur municipalisation
  • Réorganisation des musées
  • Annexes

48 pages : 5 euros.
SHSDS : L'hôpital du Saint-Esprit de Niort (1665 - 1790) Tiré à part Supplément
Louis Merle
L'hôpital du Saint-Esprit de Niort (1665 - 1790)
  • Introduction
  • Bibliographie
  • Les établissements charitables de Niort au XVIIème siècle et le paupérisme
  • La fondation de l'Hôpital-Général du Saint-Esprit
  • Les premières années de fonctionnement
  • Le prétendu "rétablissement" de l'Hôpital de Niort
  • L'édit du 18 juillet 1724
  • Les bâtiments hospitaliers
  • La population hospitalière
  • L'administration de l'Hôpital
  • Le personnel secondaire de l'Hôpital
  • Les budgets et les prix de journée
  • Grandeur et décadence d l'Hôpital-Général
  • Conclusion
  • Pièces justificatives

162 pages : 10 euros.
SHSDS : Hommage à Henri Clouzot Tiré à part Bulletin : Tome XIII, Deuxième et Troisième trimestres
Collectif
Hommage à Henri Clouzot
  • Louis Merle En manière de Préface
  • Jeanne Philippe-Levatois La vie et l'Oeuvre de Henri Clouzot (1865 - 1941)
  • Emile Brethé Bibliographie des travaux de Henri Clouzot
  • Henri Clouzot Le grain qui n'a pas levé

144 pages : 10 euros.
SHSDS : Les origines du mouvement ouvrier et socialiste dans les Deux-Sèvres Tiré à part Bulletin : Tome XI, n°9, Premier trimestre
Yves Toul
Les origines du mouvement ouvrier et socialiste dans les Deux-Sèvres
  • Introduction
  • La révolution de 1848 et les revandications ouvrières
  • L'idéal socialiste de 1848. Les orientations doctrinales
  • L'action politique et électorale. La réaction anti-socialiste et la répression

27 pages : 5 euros.
SHSDS : Les ancêtres poitevins de Voltaire Tiré à part Bulletin : Tome XI, n°5, Premier trimestre
Jacques Renaud
Les ancêtres poitevins de Voltaire
  • Introduction
  • Les premiers Arouet
  • Hélénus Arouet
  • François I Arouet
  • François II Arouet
  • Branche de la Coudre
  • Voltaire et sa famille poitevine
  • Les pierres tombales des Arouet
  • Pièces justificatives

64 pages : 10 euros.
SHSDS : L'abbé Bion (1704 - 1774) Archiprêtre de Niort Fondateur de la bibliothèque municipale Tiré à part Bulletin : Première série, Tome XI
Marie-Louise Fracard
L'abbé Bion (1704 - 1774) Archiprêtre de Niort Fondateur de la bibliothèque municipale
  • Bibliographie
  • Une ville de marchands
  • Une dynastie de marchands niortais : Les Bion
  • La jeunesse de l'abbé Bion
  • Années d'apprentissage
  • La cure de Notre-Dame
  • L'action charitable et apostolique
  • Un ecclésiastique éclairé
  • Les dernières années
  • Fondation de la bibliothèque de Niort
  • Pièces justificatives

128 pages : 10 euros.
SHSDS : A la mémoire de René Caillié 1799 - 1838 A l'occasion du centenaire de sa mort Tiré à part
Collectif S.H.S.D.S.
A la mémoire de René Caillié 1799 - 1838 A l'occasion du centenaire de sa mort
  • Avant propos
  • Eené Caillié devant la postérité
  • René Caillié maire de Champagne
  • René Caillié fonctionnaire
  • Lettres adressées par Monsieur Valère Corbinaud à Monsieur Jomard, membre de l'Institut

68 pages : 5 euros.
SHSDS : Alfonse Farault 1862 - 1937 Bio-Bibliographie Tiré à part Bulletin : Tome VII, Quatrième trimestre
Jacques Renaud
Alfonse Farault 1862 - 1937 Bio-Bibliographie
  • Biographie
  • Bibliographie

13 pages : 5 euros.
SHSDS : Deux abbés de Saint-Maixent Jacques et Balthazard de Crevant d'Humières Tiré à part Memoire
G. Hublin
Deux abbés de Saint-Maixent Jacques et Balthazard de Crevant d'Humières
16 pages : 5 euros.

Numérisations de 90 Bulletins et Mémoires

La Bibliothèque National de France offre sur son site Gallica des numérisations en accès libre de près de 90 anciens bulletins de la société. La liste de ces bulletins et les accès directs sont ici.

Gallica.bnf.fr. Numérisations en accès libre de près de 90 anciens bulletins de la société.
Bulletins Société de Statistique Mémoires Société de Statistique Bulletins Société Historique et Scientifique Mémoires Société Historique et Scientifique
Accès aux numérisations des tomes suivants Accès aux numérisations des tomes suivants Accès aux numérisations des tomes suivants Accès aux numérisations des tomes suivants
Année 1851-1852
Année 1864-1865
Année 1866
1870 n°1-1873 n°10
Tome II 1874-1875
Tome III 1876-1878
Tome IV 1879-1881
1882 n°1- 1884 n° 12
Tome VI 1885-1887
1888 n° 1-1890 n°12
Tome III 1838-1839
Tome IV 1839-1840
Tome V 1840-1841
Tome VI 1841-1842
Tome VII 1842-1843
Tome VIII 1843-1844
Tome IX 1844-18445
Tome X 1845-1846
Tome XI 1846-1847
Tome XII 1847-1849
Tome XIII 1849-1850
Tome XIV 1850-1851
Tome XV 1852
Tome XVI 1853
Tome XVII 1854
Tome XVIII 1855-1856
Tome XIX 1857
Tome XX 1858-1859
2e Série Tome 1er 1860-1861
2e Série Tome II 1862
2e Série Tome III 1863
2e Série Tome IV 1864
2e Série Tome V 1865
2e Série Tome VI 1866
2e Série Tome VII 1867
2e Série Tome VIII 1868
2e Série Tome IX 1869
2e Série Tome X 1870
2e Série Tome XI 1871
2e Série Tome XII 1872
2e Série Tome XIII 1873-1874
2e Série Tome XIV 875
2e Série Tome XV 1877
2e Série Tome XVI 1878
2e Série Tome XVII 1879
2e Série Tome XVIII 1880
2e Série Tome XIX 1881
2e Série Tome XX 1882
3e Série Tome 1er 1884
3e Série Tome II 1885
3e Série Tome III 1886
3e Série Tome IV 1887
3e Série Tome V 1888
3e Série Tome VI 1889
3e Série Tome VII 1890
3e Série Tome VIII 1891
Tome 1er Années 1912-1913
Tome II Années 1914-1917
7e année 3e et 4e trimestres de 1918
8 e année 1919
9 e année 1920
10e année 1921
11e année 1922
12e année 1923
13e année 1924
14e année 1925
Tome VI 20e année 1931
Tome VI 21e année 1932
Tome VI 22e année 1933
Tome VI 23e année 1934
Tome VII 24e et 25e année 1935-1936
Tome VII 26e 1937
Tome VII 27e 1938
1re Année -1905
2e Année - 1906
3e Année - 1907
4e Année - 1908
5e Année - 1909
6e Année - 1910
7e Année - 1911
8e Année - 1912
9e Année - 1913
10e Année - 1914
11e Année - 1915
12e Année- 1916
13e Année - 1917
14e Année - 1918
15e et 16e Année (1919-1920)
16e Année - 1920
17e à 27e année (1921-1931)
Congrès de la Féfération
Marie-Claude Bakkal-Lagarde
Réutiliser ou recycler dans le Louduno-Thouarsais au 3ème millénaire avant notre ère
Le recyclage regroupe l’ensemble des techniques de transformation des déchets après leur récupération, afin d’en réintroduire tout ou partie dans un cycle. Aujourd’hui sur les produits de consommation quotidienne, on dispose d’un pictogramme identifiant un produit recyclable. C’est un dessin représentant trois flèches dont chacune d'elle pointe vers l'empennage d'une des deux autres, de manière à former un ruban de Möbius en forme de triangle. Mais il demeure que la part recyclée n’est pas aisée à reconnaître dans le nouveau produit. Il en est de même pour les objets de l’époque préhistorique. Seuls des indices très discrets permettent d’identifier cette pratique...
Congrès de la Féfération
Anne-Marie Lebez
Des musiciens thouarsais à la cour de Louis XIV
Le Roi danse...La musique fait partie intégrante de la vie de la Cour en France. Elle est omniprésente, que ce soit lors des carrousels, des soirées d’appartements, des « concerts du dimanche de Sa Majesté », de ses dîners et soupers, des représentations de comédies-ballets et des tragédies lyriques, sans compter les nombreuses revues de troupes. Deux ensembles se partagent la musique à la cour. Les musiciens de la « Chambre du Roi » accompagnent le monarque dans ses activités à caractère privé, et dans les divertissements quotidiens de la Cour quel que soit le lieu. La « Musique de la Grande Ecurie » a, quant à elle, un rôle d’apparat qui la destine avant tout à accompagner les évolutions équestres, les carrousels, les parades et défilés militaires, en général, toutes les festivités de plein-air...
Congrès de la Féfération
Guy-Marie Lénné
Félix Gélineau De la guerre vécue à la construction du souvenir 1914-1918
Surgis de l’oubli dans lequel ils étaient confinés depuis presque un siècle, deux cahiers de Félix Gélineau sobrement intitulés « Mes notes de guerre » viennent apporter, en ces années de commémorations en tous genres, une modeste contribution à l’écriture de l’Histoire de la Première Guerre mondiale. Mais ils permettent aussi de comprendre comment se construit le souvenir...
Congrès de la Féfération
Nathalie Gaillard
Les retables et tabernacles du Mellois, Six siècles de mise en image du sacré
Le retable est souvent associé, voire confondu, avec le tabernacle. Le retable est le meuble liturgique qui a le plus souffert des soubresauts de l'histoire. Placé à l'arrière et au-dessus de l'autel, comme son nom latin l'indique (retrotabula, retroaltare), il concentre les regards, servant d'écrin au tabernacle. Il est à portée de main lors des épisodes des guerres de Religion et de la Révolution, mais aussi lors des réformes catholiques successives qui amenèrent à le cacher, le déplacer ou l'éliminer...
Congrès de la Féfération
Pascal Hérault
Les réhabilitations de mariages dissidents dans le nord des Deux-Sèvres de 1830 à 1860
Dans le sillage des travaux pionniers des abbés Pacreau et Drochon, le chanoine Auguste Billaud publiait au début des années 1960 un ouvrage remarquable sur la naissance de la Petite Église de 1800 à 1830. Depuis, en dépit du déclin de la dissidence, et même de sa quasi-disparation de certaines paroisses du nord des Deux-Sèvres, le sujet n’a cessé d’intéresser, comme l’attestent les multiples recherches universitaires, souvent inédites, ou les publications de passionnés couvrant les XIXe et XXe siècles. En témoignent aussi les articles récents de la presse régionale. Cette histoire de la Petite glise qui fascine est d’autant plus difficile qu’elle est biaisée ; elle se heurte au « silence » dissident, à la discrétion forcée d’une communauté persécutée par la Grande Église qui, elle, au contraire a multiplié les discours sur cette Église opposée au Concordat...
Congrès de la Féfération
Philippe Michel-Courty
Marcel Chauvenet et l’art de la médaille
Né à Perpignan en 1906, Marcel Chauvenet entame des études de droit et philosophie à Aix-en-Provence avant d’entrer, en 1928, à l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) ans l’atelier de Jean Boucher. En 1934, à sa sortie de l’École récompensé par le Prix Chenavard, il reçoit sa première commande publique : Gabriel Brun, architecte des Monuments Historiques, lui confie la réalisation des anges qui encadrent le clocher de la collégiale Saint-Cyr à Issoudun. C’est le début d’une œuvrereligieuse qu’il va poursuivre à Saint-Jean-de-Monts, Noyon et Paris...
Congrès de la Féfération
Noëlle Pouplin
Les Deux-sévriens dans l’Ouest canadien, (1890-1912)
Le peuplement du Québec a fait l’objet de nombreux ouvrages. Les listes des arrivées successives font le bonheur des généalogistes québécois. Moins connu est le peuplement de l’Ouest canadien organisé pour occuper les territoires nouvellement traversés par le rail transcanadien et bornés par les arpenteurs...
Congrès de la Féfération
Daniel Courant
Les vases du sculpteur Léon Cugnot lauréat du Prix de Rome, sur la place de la Brèche à Niort (1884-vers 2004)
Entre les années 1879 et 1883, les espaces publics de la ville de Niort, principalement les hauts de la place de la Brèche et le jardin public près de la Sèvre, se sont enrichis de nombreuses sculptures mises en dépôt par l’État...
Congrès de la Féfération
Marie-Claude Bakkal-Lagarde
Essai d'archéologie du paysage de Coulonges-sur-L'Autize à Champdeniers (Deux-Sèvres)
Le thème développé dans cet article a pour objet d’éclairer une aire paysagère méconnue sur le plan historique tout en donnant quelques outils destinés à susciter des recherches sur d’autres lieux. Après évocation des données disponibles et des manques, des sciences qui peuvent nous les fournir aisément, nous décortiquons le paysage contemporain qui concentre les évolutions structurelles de notre histoire imillénaire. Puis nous exposons une méthode d’analyse du paysage actuel et concluons par quelques résultats...
Congrès de la Féfération
Michel Montoux
François-Augustin CHAUVIN-HERSANT, un notable sous la Révolution et l’Empire
Cette courte étude a pour objectif de retracer la carrière d’un modeste avocat niortais à qui la Révolution et l’Empire ont permis de devenir ce qu’on appellera au XIXe siècle un notable, c’est-à-dire une personnalité qui, par ses propriétés foncières, sa culture et ses relations, occupe une position élevée dans la société et jouit d’une grande influence
Congrès de la Féfération
Jean-Pierre Camuzard
Mémoire des hommes, mémoire de la terre Les leçons d’une bibliographie géologique de la Gâtine poitevine
Résumé : Cette communication constitue le volet épistémologique d’une bibliographie dont la partie analytique est présentée, en version numérique, sur le site de la Société historique de Parthenay et du pays de Gâtine. Il s’agit d’une tentative de synthèse relative à l’évolution de la connaissance géologique du territoire de la Gâtine poitevine élargi, pour des raisons de cohérence scientifique, au seuil du Poitou et à ses marges...
Congrès de la Féfération
Daniel Courant
Le pavement médiéval de l’abbaye Notre-Dame des Chatelliers (canton de Ménigoute, commune de Fomperron.) État de la question
Les « inventeurs » archéologues, Émile Espérandieu, Xavier Barbier de Montault, Alphonse Garran de Balzan (propriétaire de l’abbaye) et Dom Coquet (moine de Ligugé) ont mis à jour plus de 270 éléments de pavement conservés principalement dans les collections publiques (musées de Niort, de Poitiers, de Parthenay, de Tours, d’Avignon et de Dijon). La description iconographique donnée à la fin de cet article ainsi que des comparaisons régionales permettent d’avancer une fabrication non pas locale, comme il a été écrit, mais angevine.
Congrès de la Féfération
Dominique Lénné
1914 –1918 Cartes postales : un regard d’outre-Rhin
La découverte : Au printemps 2011, l’association HPB a fait l’acquisition, sur un site bien connu des collectionneurs,d’un lot de 79 cartes postales destinées aux prisonniers allemands détenus à Bressuire pendant la Première Guerre mondiale. Ces cartes, datées de 1915 et 1916, destinées à différents prisonniers - seules trois cartes ont le même destinataire - proviennent de toutes les régions du IIe Reich.
Congrès de la Féfération
Michel Montoux
Le clergé de la région coulongeoise et la Révolution
Si, dans son ensemble, le clergé a accepté la Révolution à ses débuts, il s’est rapidement divisé, dès que l’Assemblée nationale constituante a exigé de lui un serment de fidélité à la Constitution. Celui de la région coulongeoise a adopté la même attitude comme nous avons pu le constater en étudiant les archives départementales et celles de quelques communes.
Congrès de la Féfération
Stéphanie Tezières
Entre Modernisme et Post-modernisme. La production architecturale des frères Le Sauter en Deux-Sèvres
La période des Trente Glorieuses, comprise entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le choc pétrolier de 1973, est une période faste pour la production architecturale. Le temps de la Reconstruction, faisant place à une forte croissance économique, permet à de nombreux architectes de multiplier les contrats : c’est la grande époque des logements sociaux. Barres et tours surgissent, lotissements pavillonnaires s'étendent aux périphéries des villes. Les Deux-Sèvres n’échappent pas à ce contexte général : Niort, Parthenay, Thouars, Saint-Maixent, Bressuire, Melle, Cerizay, etc. sont des villes en chantier dans les années 1960.
Congrès de la Féfération
Daniel Courant
Dommages de guerre. L’enlèvement des sculptures en bronze de Niort en 1942.
Les derniers grands travaux d’embellissement du haut de la place de la Brèche datent de la fin du XIXe siècle, quand, sous l’impulsion et la détermination du niortais Antonin Proust (18321905) qui fut pendant huit années rapporteur du budget des Beaux-arts à la Chambre des Députés et ministre des Arts nommé le 11 novembre 1881, la ville de Niort reçoit en dépôt par l’État plusieurs sculptures en marbre et en bronze : la Somnolence d’Étienne Leroux en 1881, Giotto enfant par Léon Chervet en 1880, Caïn maudit d’Ernest Guilbert en 1880, Achille par Lafrance en 1881.
Congrès de la Féfération
Frédéric Dumerchat
Histoire des loups en Poitou-Charentes-Vendée et plus particulièrement dans les Deux-Sèvres. Un état de la question
Cet article a pour origine une recherche sur les loups en Poitou-Charentes-Vendée, menée avec Claude Ribouillault, englobant diachronie et représentations culturelles, et qui doit aboutir sur la publication d’un livre2. Mon objectif est d’abord historiographique dans la première partie. Il est centré sur les principaux livres et articles (je me cantonne au domaine français) qui peuvent nous permettre de traiter des loups dans notre région.
Congrès de la Féfération
Pierre Arches
Les Présidents du Conseil général des Deux-Sèvres de 1871 à 2009
Cette étude sur les présidents du Conseil général des Deux-Sèvres est une première étape dans la connaissance du Conseil général des Deux-Sèvres de 1871 à 20091. C’est l’unité du régime politique (à l’exception des années 1940-1944) qui explique le choix chronologique. Mais aussi deux lois – en 1871 et 1982 – qui furent déterminantes pour l’histoire des conseils généraux en France.
Congrès de la Féfération
Daniel Courant
Les années parisiennes (1850-1856) de Baptiste Baujault.
Afin de mieux comprendre le séjour parisien de Baptiste Baujault(1) parti de Breloux, commune près de La Crèche (Deux-Sèvres), à l’âge de 22 ans pour rejoindre la capitale mais surtout l’École supérieure des Beaux-Arts, nous publions intégralement la correspondance(2) entre les acteurs de la vie politique locale et l’administration parisienne (le préfet des Deux-Sèvres, le maire de Saint-Maixent, un conseiller général de Bessines, le directeur des Beaux-Arts et le préfet de police de Paris, le secrétaire perpétuel de l’École des Beaux-Arts et Baujault).
Congrès de la Féfération
Michel Montoux
Un paysan gâtineau sous la Monarchie de Juillet : Baptiste BRUNET
[...]l’activité d’un cultivateur gâtineau durant une douzaine d’années, sous la Monarchie de Juillet. Il s’agit d’un livre de comptes tenu de façon assez régulière par Baptiste BRUNET, un fermier exploitant une métairie sise à La Coussaye, commune de SaintGeorges de Noisné. Il se présente sous la forme d’un gros registre de format 44x29 cm dont une vingtaine de pages seulement sont utilisées.
Congrès de la Féfération
Pascal Herault
La famille La Rochejaquelein et Brétignolles : une longue fidélité (fin XVIIIe siècle – fin XIXe siècle
Introduction : un siècle de fidélité : Proclamée le 4 septembre 1870, formellement instituée en 1875, la Troisième République n'est gouvernée par les républicains eux-mêmes qu’à partir de 1879, quand Jules Grévy s’installe à l'Elysée. Mais les Brétignollais se montrent très réticents, comme le montre les résultats des élections législatives de la seconde moitié du XIXe siècle.
Congrès de la Féfération
Guillaume Saint-Didier
La carte archéologique de Combrand (Deux-Sèvres)
La carte archéologique est une représentation cartographique de l’ensemble des sites archéologiques connus sur un territoire donné. Ainsi, s’intéresser à la carte archéologique de Combrand consiste à recenser l’ensemble des sites archéologiques découverts sur le territoire de la commune de Combrand. Cela amène plusieurs remarques : ...

Ouvrages

La société vous présente des ouvrages intéressants l’histoire du département des Deux-Sèvres.

Paul Galteaux. Le vieux Niort par l'image La Geste : Les livres de notre région
Paul Galteaux
Le vieux Niort par l'image

Préface de Jérôme Baloge, maire de Niort et président de la Communauté d'agglomération du Niortais.

Avant-propos de Laurence Lamy, directrice des musées de la Communauté d'agglomération du Niortais.

Paul Galteaux, érudit et artiste, a offert au musée de la Société du Costume Poitevin une collection de dessins et aquarelles représentant les anciens monuments de la ville de Niort et de nombreux motifs d'architecture qu'il avait relevés dans les endroits publics ou chez les particuliers. Cette collection inédite de 4 volumes in-octavo, que la Société du Costume Poitevin avait fait relier, a été à la disposition du public au début du XXe siècle. La surveillance en étant difficile et le manuscrit fragile, celui-ci a été relégué dans les réserves depuis de nom­breuses années. Cet ouvrage de prestige restitue près de 150 planches originales d'un travail unique et personnel d'un Niort oublié.

Laplace Simon Barrault Isabelle. le donjon de Nior La Geste : Les livres de notre région
Laplace Simon Barrault Isabelle
Je découvre le donjon de Niort

Un guide de visite accessible à tous.

Dans ce livre, Isabelle Barrault et Simon Laplace proposent une (re)découverte du donjon de Niort. Les deux auteurs se basent sur les recherches les plus récentes pour expliquer l’architecture et l’histoire du célèbre édifice dans lequel de nombreux faits historiques mais aussi de nombreuses légendes trouvent leurs origines. Ses rôles militaires, défensifs, de logement, de réception, de milieu carcéral, de dépôt d’archives et d’espace muséal...

Cet ouvrage est un guide pour percer tous les secrets de ce monument central de la ville de Niort.

Une rédaction coordonnée par le président de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres. Des plans et des images inédites du donjon de Niort.

Auteur : La Nouvelle République 31 mars 2015

Daniel Courant, Isabelle Barrault et Simon Laplace, sur terrasse du donjon.

Au départ, un constat. Le donjon de Niort n'a (vait) pas la notoriété qu'il mérite. Ce fut en tout cas le regret de Laurence Lamy qui, juste après sa nomination à la tête des musées de Niort, à l'automne 2012, faillit s'étrangler en découvrant la bien mauvaise place de ce monument niortais : « Dans la liste des sites touristiques des Deux-Sèvres, il arrivait à la deux centième place ! », se souvient-elle. Inconcevable. « Comment imaginer qu'un tel monument, avec une telle histoire, soit si peu connu ?, s'était-elle alors émue. On n'avait même pas un prospectus pour le présenter ! »

" A la fois pour les touristes et pour les Niortais "

Parmi les pistes imaginées pour booster la notoriété du donjon, la conservatrice a suggéré la réalisation d'un guide, « un condensé sur le donjon qui serait accessible à tous ». Et voici venu, après quelques mois de travail, « Le Donjon de Niort », publié chez Geste éditions. La rédaction de ce fascicule grand public de 32 pages placée sous la gouverne de Daniel Courant, conservateur en chef honoraire du musée, a été confiée à Isabelle Barraut, « ambassadrice » de Niort, et Simon Laplace, conseiller municipal en charge du patrimoine historique. Qui ne pouvait laisser passer l'occasion de réhabiliter, lui aussi, la grandeur de « cette forteresse emblématique de la ville ». « Ce livre, expliquent les auteurs, a été conçu pour être un outil de connaissance le plus large possible, il est destiné à la fois aux visiteurs de passage, aux touristes, mais aussi aux Niortais qui ont envie de découvrir le donjon. C'est le patrimoine et la culture pour tous. »

De la fausse-braie à la salle sous charpente

Au sommaire de cet ouvrage tiré à 1.500 exemplaires (dont 500 diffusés hors de l'agglomération), une présentation de l'aspect général et extérieur du donjon qui a accueilli 18.987 visteurs en 2014, une exploration de son bâtiment central qui nous conduit jusqu'à la « salle sous charpente », une promenade dans la tour nord, du « cachot noir » à la « salle des échos », une escapade dans la tour sud. Pour être incollable, un « long » chapitre de sept pages énumère les grandes dates qui ont écrit l'histoire de l'édifice, depuis la fin du XII esiècle jusqu'à l'évocation des récents travaux de Daniel Courant sur les marques lapidaires, ces 3.968 signes portés dans la pierre par les bâtisseurs.

« Le Donjon de Niort », Geste éditions, 32 pages, 4,99 €. En vente dans les bonnes librairies et, bien sûr, au donjon. Sur le donjon, on peut aussi lire « Le château de Niort » (éditions Patrimoines et Médias) écrit par la castellologue Marie-Pierre Baudry (mais avec 168 pages, il est moins pratique à emporter en visite).

à savoir : Premier de la série. Ce guide est le premier d'une nouvelle collection imaginée par Geste. La série « Je découvre » vise à mettre en valeur les monuments historiques de notre région. Après le donjon, viendront bientôt un numéro consacré au baptistère Saint-Jean de Poitiers puis un autre aux tours du port de La Rochelle.

Jean-Pierre Andrault. La Sèvre et ses marais, portrait de fleuve Patrimoine et Médias
Jean-Pierre Andrault
La Sèvre et ses marais, portrait de fleuve

Cet ouvrage invite à descemdre la Sèvre Niortaise depuis ses sources jusqu'à son embouchure dans la baie de l'Aiguillon. Le défilé des rives fait découvrir les multiples facettes du milieu naturel et de l'empreinte laissée par les hommes.

Tout en soulignant les liens noués entre le fleuve et les communes riveraines, l'auteur présente les territoires traversés et les paysages diversifiés de l'eau. Ainsi se dessine un patrimoine de Sèvre, fruit d'une inventivité confrontée à la nature et inscrite dans l'histoire.

Au fil de l'eau se donnet à voir les beautés particulières du fleuve, de sa vallée et du Marais Poitevin : Haute Sèvre aux eaux rapides, Sèvre moyenne aux méandres encaissés, "Venise verte" ombreuse, marais "desséché" d'Aunis et de Vendée. En sommes, un voyage dans le sillage d'une Sèvre pleine de vie.

Sous la direction de Daniel Courant. Histoire de Niort Geste Editions
Sous la direction de Daniel Courant
Histoire de Niort

Ces deux livres réunis en un coffret expliquent en détail tous les événements qui ont marqué la ville de Niort, de l’Antiquité au XXIème siècle. Cet ouvrage, le plus complet depuis « Histoire de Niort des origines à nos jours » de Jean Combes paru en 1987, est le fruit du travail de 10 spécialistes de l’histoire de Niort qui se sont appuyés sur les travaux les plus récents pour mettre en évidence l’évolution de la ville, de ses origines à nos jours.

Le 31 août 1199, le roi Jean sans Terre, fils de la reine Aliénor d’Aquitaine, concède aux bourgeois de Niort le droit d’avoir une commune avec toutes les libertés et coutumes qui y sont attachées. S’inspirant des Établissements de Rouen écrits vers 1180, cette charte confère à l’assemblée des responsabilités collectives. En 1461, Louis XI autorise l’anoblissement héréditaire des dirigeants du corps de ville. Louis XIV met fin à cette situation pour créer l’institution de la mairie perpétuelle et vénale ! Finalement nous devons à la loi du 4 mars 1882, l’élection du maire au suffrage universel. Ce rappel de la création des institutions municipales niortaises, et de l’élection du maire signifie que l’histoire d’une ville est inséparable de celle des hommes et des femmes qui se sont succédés sur le fauteuil du pre- mier magistrat. Un groupe de chercheurs, réunissant des archéologues, des historiens reconnus dans leur spécialité, des conservateurs de musée et de bibliothèque, restituent la politique sociale, économique, religieuse, culturelle de Niort depuis 2000 ans. Cette mise à jour tient compte des recherches historiques récentes, des découvertes archéologiques contemporaines et d’une nouvelle ap- proche de l’histoire des arts, de la littérature, de l’enseignement, de la musique, et de sociétés culturelles créées pour défendre et faire connaître le riche patrimoine niortais. Elle relate la résistance de Niortais en temps de guerre, la création artistique reconnue dans la capitale, les destins forgés par le courage, l’opportunité et la témé- rité. Cette nouvelle Histoire de Niort achève un cycle bimillénaire valorisant la chronologie événementielle intégrée dans l’épaisseur d’une Histoire globale, permettant ainsi l’émergence d’une identité niortaise.

Dominique Tantin. Les Juifs des Deux-Sèvres dans la shoah - 1940-1945 La Geste
Dominique Tantiny
Les Juifs des Deux-Sèvres dans la shoah - 1940-1945
De 1942 à 1944, 144 Juifs sont raflés dans les Deux-Sèvres, et emmenés dans les camps de mise à mort, principalement à Auschwitz-Birkenau. Seuls 4 personnes surivent à ce massacre. Grâce à des documents et des témoignages inédits, ce livre revient sur la destruction des Juifs dans le département. Leur recenscement, les rafles, le port de l’étoile jaune... mais aussi le courage des Justes qui font tout pour sauver les Juifs. L’auteur relate avec précision l’une des périodes les plus tragiques des Deux-Sèvres.
Marie-Pierre Baudry. Le château de Niort Patrimoine et Média
Marie-Pierre Baudry
Le château de Niort

Le donjon de Niort est le vestige d'un vaste château bâti par les rois d'Angleterre à la fin du XIIe siècle. Il était au cœur d'une grande enceinte dont les murailles ont disparu depuis plus d'un siècle. Protégeant le port de Niort, ce château était une des sentinelles des rois d'Angleterre sur la côte atlantique. Cet ouvrage s'attache non seulement à analyser ce donjon roman, mais aussi son évolution complexe du XIIIe au XIXème siècle.

François Wiehn en collaboration avec Gérard Aubisse et Daniel Courant. Dictionnaire des peintres des Deux-Sèvres et des sculpteurs Geste Editions
François Wiehn en collaboration avec Gérard Aubisse et Daniel Courant
Dictionnaire des peintres des Deux-Sèvres et des sculpteurs

En réunissant 280 artistes originaires ou amoureux des Deux-Sèvres, François Wiehn et Daniel Courant ont réalisé́ un travail inédit et qui se veut exhaustif sur le département. Dans la lignée de Gérard Aubisse et de son ouvrage sur les peintres du Poitou-Charentes, le Dictionnaire des peintres des Deux-Sèvres et des sculpteurs présente les artistes (biographie, courant pictural) et leurs œuvres grâce à 450 reproductions en couleur. Ce travail mené par deux passionnés de l’art permet de redécouvrir des artistes célèbres mais également des artistes méconnus ou encore oubliés qui sont nés ou ont séjourné dans les Deux-Sèvres.

Auteur : La Nouvelle République 12 décembre 2012

Daniel Courant (à gauche) et François Wiehn ont écrit cet ouvrage dans lequel ils recensent 700 artistes deux-sévriens aujourd'hui décédés.

Des centaines de kilomètres pour retrouver des œuvres, des négociations répétées pour obtenir l'autorisation de les photographier, une lecture exhaustive des inventaires de référence : quand on n'est pas un professionnel de l'enquête culturelle, il faut être retraité pour réussir ce véritable tour de force artistique. Un dictionnaire de près de 450 pages, listant 700 peintres et sculpteurs, dont près de 500 biographies et fidèles reproductions de tableaux et sculptures.

François Wiehn, l'ancien avocat du barreau de Niort, et Daniel Courant, l'ex-conservateur adjoint des musées de l'agglomération, se sont retrouvés sur le terrain de l'hommage rendu aux peintres et sculpteurs des Deux-Sèvres. « Ceux qui y sont nés et/ou y ont vécu et qui sont aujourd'hui décédés », précisent les intéressés pour cerner les contours de leur ouvrage.

« J'aime la peinture, mais je ne sais pas peindre du tout. Je suis sûr que j'aurais aimé ça, confie François Wiehn. C'est pourquoi, j'ai eu envie de faire ce livre, pour que ces artistes, grands ou petits, peu importe, ne soient pas oubliés. »

" Peu nous importait qu'ils soient connus ou pas "

Daniel Courant, de son côté, a toujours regretté de voir, dans sa vie professionnelle, qu'on ne concédait « que des petites fiches signalétiques aux sculpteurs », qu'ils étaient un peu les mal lotis de l'art. Tant ceux qui ont vécu en Deux-Sèvres que ceux qui y ont laissé au moins une trace avec un buste de Marianne ou bien encore un monument aux morts. Il se réjouit d'autant plus d'avoir déniché une inscription datant du XIIème siècle sur l'église de Saint-Pompain et signée Guillaume.

Son compère traqueur de peintres vous parle avec humour de ce peintre niortais, Gabriel-Jules Delarue qui, clin d'œil à l'Italie et à son patronyme, prit le nom de Strada. Il se fit également remarquer en rédigeant une histoire des civilisations en dix-neuf volumes sans pour autant qu'à l'époque, on s'interdise de dire de lui : « Homme prodigieux qui n'eut aucun succès, il savait tout ce qu'un humain peut savoir », commentaire bien plus caustique que respectueux.

A chaque fois qu'il était possible, les auteurs ont pris soin d'associer la reproduction d'une œuvre à la biographie, fut-elle très courte, des artistes disparus. Jamais plus d'une page par peintre ou sculpteur et des listes complémentaires de noms pour lesquels les recherches ont souvent été vaines mais qui méritaient tout autant de figurer dans ce luxueux ouvrage réalisé avec l'aide de Gérard Aubisse.

Olivier Guilleux. 1914-1918 : La Grande Guerre d'Olivier Guilleux Geste Editions
Dominique Tantin
1914-1918 : La Grande Guerre d'Olivier Guilleux

Fin juillet 1914, alors qu'il est en permission dans son village des Deux-Sèvres, Olivier Guilleux, jeune instituteur, se réjouit d'aller à la balade où l'attendent amis, stands de tir, berlingots... Un télégramme arrive et lui enjoint de partir à la guerre. Saint-Pardoux, Mamers : il rejoint sa section du 115 et se met en marche pour Charny. Dès lors, il va tout consigner : notes, photos et croquis. Après maintes péripéties, il est fait prisonnier à Magdeburg. D'ici, s'établit un va-et-vient de lettres avec sa famille, ce qui constituera pour lui un lien très fort de résistance, comme une chanson de survie. De camp en camp, pendant toutes ces années, une idée qui ne le quitte pas : s'évader... Olivier Guilleux a rédigé le texte de son évasion sur les routes allemandes quelques années avant de mourir. Il existe aujourd'hui de nombreux témoignages de Poilus mais peu de récits d'officiers. Cet ouvrage est introduit par Eric Kocher-Marbceuf, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Poitiers.

Etudes

Vous trouverez ici des outils insdispensables à vos études ou pour votre culture sur nombre de sujets intéressant le département des Deux-Sèvres.

D'abord un accès au bulletin Table et Index de 2008 regroupant les références de l'ensemble des sujets traités depuis le début de la Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres mais aussi les références des bulletins de la Société de Statistique créée en 1836 et qui prédéda la Société Historique.

Aussi une liste de Tirés à Part, avec la possibilité pour certains de les consulter en entier en ligne. Ils sont des ouvrages historiques et phares de la société qui font toujours référence comme par exemple le célèvre dictionnaire des noms des rues de Niort.

Encore, par le soin de Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France, un accès à près de 90 bulletins des sociétés de Statistique et Historique.

Mais aussi un nombre certains d'études d'erudits du département traitant de sujets variés et souvent pointus.

Enfin une liste d'ouvrages remarquables intéressant l'histoire de Niort et du Département.

Où trouver les bulletins ?

L'ensembles des bulletins et mémoires des sociétés de Statistique et Historique des Deux-Sèvres sont accessibles au siège de la société : 4 rue Jean-Macé à Niort, lors des permanances les troisièmes mercredis de chaque mois (sauf juillet et août) de 15:00 à 17:00. N'hésiter pas à nous contacter aussi par mail à societe.historique79@gmail.com

Ils sont aussi disponibles à la médiathèque centrale d'Agglomération Pierre-Moinot, 1-7 boulevard Main à Niort. Ils sont en accès libre dans la salle de lecture de la médiathèque régionale.

Enfin, ils sont aussi directement disponibles aux Archives Départementales des Deux-Sèvres, 26 rue de la Blauderie à Niort.

Chacun de ces trois lieux donne accès, certes aux collections complètes des bulletins et mémoires de la société, mais aussi à ceux de nombreuses autres sociétés savantes de la région historique.